Palmes d'Or du Festival de Cannes

Lion d'Or de saint Marc, décerné au festival de Venise,
et l' Ours d'Or de Berlin sont les deux autres grandes récompenses européennes
qui peuvent rivaliser avec la Palme d'Or de Cannes

Palme d'Or du Festival de Cannes

La Palme d'or est la récompense suprême décernée par le jury du Festival de Cannes. Elle est accordée au meilleur film de l'année, élu parmi les films en compétition. Le terme « Palme d'or » date de 1975.
Ce qui aurait dû être la première édition du Festival de Cannes, en 1939, avait été décidé en réaction contre l’ingérence fasciste dans la sélection des films aux Festivals de Berlin et de Venise, et avait reçu le soutien des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Le 1er septembre, jour de l’ouverture, les troupes allemandes pénètrent en Pologne, et le Festival est annulé. Le premier Festival de Cannes se déroulera en 1946.
La Palme d'or du Festival de Cannes de 1939 a été décernée rétroactivement à Pacific Express en 2002, lors du 55e anniversaire du festival.
De 1946 à 1974, la plus haute récompense du festival s'appelle « Grand Prix ». Le symbole de la palme est probablement tiré des armes de la ville de Cannes, tout comme le lion du Festival de Venise ou l'ours de Berlin.

Liste des Palmes d'Or du Festival de Cannes :

  • 1939 : Pacific Express (Union Pacific) de Cecil B. DeMille, décernée rétroactivement en 2002
  • 1946 : L'Épreuve aka Tourments de Alf Sjöberg ( Suède)
  • ex æquo : Le Poison de Billy Wilder ( États-Unis)
  • ex æquo : La terre sera rouge de Bodil Ipsen & Lau Lauritzen Jr ( Danemark)
  • ex æquo : La Ville basse de Chetan Anand ( Inde)
  • ex æquo : Brève rencontre (Brief Encounter) de David Lean ( Royaume-Uni)
  • ex æquo : Maria Candelaria de Emilio Fernández ( Mexique)
  • ex æquo : Le Tournant décisif de Fridrikh Ermler (URSS)
  • ex æquo : La Symphonie pastorale de Jean Delannoy (France)
  • ex æquo : La Dernière Chance de Leopold Lintberg ( Suisse)
  • ex æquo : Les Hommes sans ailes de Frantisek Cáp ( Tchécoslovaquie)
  • ex æquo : Rome, ville ouverte (Roma Città Aperta) de Roberto Rossellini ( Italie)
  • 1947 : non décerné
  • 1948 : pas de festival cette année
  • 1949 : Le Troisième Homme, de Carol Reed ( Royaume-Uni)
  • 1950 : pas de festival cette année
  • 1951 : Mademoiselle Julie de Alf Sjöberg ( Suède)
  • ex æquo : Miracle à Milan de Vittorio De Sica ( Italie)
  • 1952 : Othello (The Tragedy of Othello: The Moor of Venice ), de Orson Welles ( États-Unis)
  • ex æquo : Deux sous d'espoir de Renato Castellani ( Italie)
  • 1953 : Le Salaire de la peur de Henri-Georges Clouzot (France)
  • 1954 : La Porte de l'enfer de Teinosuke Kinugasa ( Japon)
  • 1955 : Marty de Delbert Mann ( États-Unis)
  • 1956 : Le Monde du silence de Jacques-Yves Cousteau & Louis Malle (France)
  • 1957 : La Loi du Seigneur (Friendly Persuasion ) de William Wyler ( États-Unis)
  • 1958 : Quand passent les cigognes de Mikhaïl Kalatozov (URSS)
  • 1959 : Orfeu Negro de Marcel Camus ( France)
  • 1960 : La Dolce Vita de Federico Fellini ( Italie)
  • 1961 : Une aussi longue absence de Henri Colpi ( France)
  • ex æquo : Viridiana de Luis Buñuel (Espagne)
  • 1962 : La Parole donnée de Anselmo Duarte ( Brésil)
  • 1963 : Le Guépard, de Luchino Visconti ( Italie)
  • 1964 : Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy ( France)
  • 1965 : Le Knack... et comment l'avoir de Richard Lester ( Royaume-Uni)
  • 1966 : Un homme et une femme de Claude Lelouch ( France)
  • ex æquo : Ces messieurs dames de Pietro Germi ( Italie)
  • 1967 : Blow up de Michelangelo Antonioni ( Italie)
  • 1968 : arrêté à cause des événements de mai 68
  • 1969 : If... de Lindsay Anderson ( Royaume-Uni)
  • 1970 : M.A.S.H. de Robert Altman ( États-Unis)
  • 1971 : Le Messager (The Go-between) de Joseph Losey ( Royaume-Uni)
  • 1972 : La classe ouvrière va au paradis de Elio Petri ( Italie)
  • ex æquo : L'Affaire Mattei de Francesco Rosi ( Italie)
  • 1973 : La Méprise de Alan Bridges ( Royaume-Uni)
  • ex æquo : L'Épouvantail de Jerry Schatzberg ( États-Unis)
  • 1974 : Conversation secrète de Francis Ford Coppola ( États-Unis)
  • 1975 : Chronique des années de braise, de Mohammed Lakhdar-Haminaa ( Algérie)
  • 1976 : Taxi Driver de Martin Scorsese ( États-Unis)
  • 1977 : Padre padrone de Paolo Taviani & Vittorio Taviani ( Italie)
  • 1978 : L'Arbre aux sabots (L'Albero degli zoccoli ) de Ermanno Olmi ( Italie)
  • 1979 : Apocalypse now de Francis Ford Coppola ( États-Unis)
  • ex æquo : Die Blachtrommel (Le Tambour) de Volker Schlöndorff (RFA)
  • 1980 : Que le spectacle commence de Bob Fosse ( États-Unis)
  • ex æquo : Kagemusha, l'ombre du guerrier de Akira Kurosawa ( Japon)
  • 1981 : L'Homme de fer de Andrzej Wajda ( Pologne)
  • 1982 : Porté disparu (Missing) de Costa-Gavras ( États-Unis)
  • ex æquo : Yol, la permission de Yilmaz Güney ( Turquie)
  • 1983 : La Ballade de Narayama de Imamura Shohei ( Japon)
  • 1984 : Paris, Texas de Wim Wenders (RFA)
  • 1985 : Papa est en voyage d'affaires de Emir Kusturica (Yougoslavie)
  • 1986 : The Mission de Roland Joffé ( Royaume-Uni)
  • 1987 : Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat ( France)
  • 1988 : Pelle le conquérant de Bille August ( Danemark)
  • 1989 : Sexe, Mensonges et Vidéo de Steven Soderbergh ( États-Unis)
  • 1990 : Sailor et Lula(Wild at Heart) de David Lynch ( États-Unis)
  • 1991 : Barton Fink de Joel & Ethan Coen ( États-Unis)
  • 1992 : Les Meilleures Intentions de Bille August ( Danemark)
  • 1993 : Adieu ma concubine de Chen Kaige ( Chine)
  • ex æquo : La Leçon de piano de Jane Campion ( Nouvelle-Zélande)
  • 1994 : Pulp Fiction de Quentin Tarantino ( États-Unis)
  • 1995 : Underground de Emir Kusturica ( Yougoslavie)
  • 1996 : Secrets et mensonges de Mike Leigh ( Royaume-Uni)
  • 1997 : Le Goût de la cerise de Abbas Kiarostami ( Iran)
  • ex æquo : L'Anguille (Unagi ) de Imamura Shohei ( Japon)
  • 1998 : L'Éternité et un jour de Theo Angelopoulos ( Grèce)
  • 1999 : Rosetta de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique )
  • 2000 : Dancer in the Dark de Lars von Trier ( Danemark)
  • 2001 : La Chambre du fils de Nanni Moretti ( Italie)
  • 2002 : Le Pianiste de Roman Polanski ( France)
  • 2003 : Elephant de Gus Van Sant ( États-Unis)
  • 2004 : Farenheit 9/11 de Michael Moore ( États-Unis)
  • 2005 : L'Enfant de Luc & Jean-Pierre Dardenne (Belgique)
  • 2006 : Le vent se lève de Ken Loach ( Royaume-Uni)
  • 2007 : 4 mois, 3 semaines et 2 jours de Cristian Mungiu (Roumanie)
  • 2008 : Entre les murs de Laurent Cantet (France)
  • 2009 : Le Ruban blanc (Das Weisse Band) de Michael Haneke (Allemagne)
  • 2010 : Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures de Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande)
  • 2011 : The Tree of Life de Terrence Malick (États-Unis)
  • 2012 : Amour de Michael Haneke
  • 2013 : La Vie d'Adèle, de Abdellatif Kechiche

Des remarques! des questions? Me joindre