Kyôto

Nijo-jo, le Palais du shogun

Ryoan-ji

Kinkaku-ji, le Pavillon d'Or

Ginkaku-ji, le Pavillon d'Argent

Nanzen-ji

Tô-ji

Sanjusan-gendo

Les fêtes de Gion

La cérémonie du thé

Le musée d'art moderne

Fushimi-Inari


Les fêtes de Gion
Gion-matsuri

Cette fête-procession a été initialement instaurée en 869 pour lutter contre la peste qui ravageait la ville.
Le soir du 16 Juillet, tous les quartiers anciens sont illuminés et décorés avec des lanternes, des bannières de fleurs et des tentures.

Le 17 au matin, la grande procession débute du sanctuaire Yasaka, près du quartier de Gion.
Une trentaine de chars imposants sont promenés dans les rues accompagnés de flûtes, de tambours et de gongs. Ils représentent les différents quartiers ou corporations de la ville.

Ces fêtes donnent aussi l'occasion rare de découvrir sur le seuil de leur maison les geishas ( appelées Geikos içi) et les maïkos, apprenties Geikos. Une des plus célèbres geikos de l'époque contemporaine se nommait Mineko Iwasaki.


Les chars de Gion

 

 

Miyako Odori

Toujours dans le quartier de Gion, la danse des cerisiers en fleurs, au mois d'avril, interprétée par les maïkos


La cérémonie du thé

Description complète de la cérémonie du thé


Le musée d'art moderne de Kyoto

Le Musée d'art moderne de Kyoto a été reconstruit en 1986 par le célèbre architecte Fumihiko Maki.
Au centre du Kyoto historique, il a su concilier des formes contemporaines avec la tradition du site. Son projet repose sur la modestie d'un module carré de 1,5m de coté qui sait rester respectueux de son environnement.


La salle de concert de Kyoto

La salle de concert a été construite à l'occasion du 1.200ème anniversaire de la décision prise en 794 par l'empereur Kanmu d'installer la capitale du Japon à Heian-Kyo, l'actuelle Kyoto.

Les travaux ont été confiés au célèbre architecte Arata Isozaki et achevés en 1995.


La Gare de Kyoto

La gare centrale a été reconstruite à l'occasion du 1.200ème anniversaire de la décision prise en 794 par l'empereur Kanmu d'installer la capitale du Japon à Heian-Kyo, l'actuelle Kyoto. Les travaux ont été achevés en 1997.

La gare, qui est devenue l'un des monuments les plus visité de la ville, a d'abord été contesté par les habitants pour son gigantisme, avant d'être adoptée par tous.
Elle se présente sous la forme d'un V très évasé. L'aile gauche abrite un hôtel de luxe de 540 chambres et une salle de spectacles de 900 places. Celle de droite, traversée par un escalier mécanique vertigineux conduisant au jardin suspendu, héberge un grand magasin d'un coté, un centre commercial et des bureaux, de l'autre. L'architecte, le japonais Hiroshi Hara, qui s'est inspiré de la structure en damier héritée des villes chinoises du VIIème siècle qui caractérise les rues du vieux Kyôto, n'a pas fait d'autres concessions à la tradition.
Plus de 240.000 personnes empruntent chaque jour la gare. Le grand magasin Isetan accueille 125.000 personnes par jour.


Voir le début de Kyoto


retour à la page d'accueil voyage au Japon . . . . . . . . . . Recherchez sur ce site . . . . D'autres vues dans la galerie de photos

Venez déposer librement vos réactions, vos questions ou vos remarques : me joindre