Kyôto

Nijo-jo, le Palais du shogun

Ryoan-ji

Kinkaku-ji, le Pavillon d'Or

Ginkaku-ji, le Pavillon d'Argent

Nanzen-ji

Tô-ji

Sanjusan-gendo

Les fêtes de Gion

La cérémonie du thé

Le musée d'art moderne

Fushimi-Inari


Sanjusangendo

Ce temple est situé au sud du quartier de Higashiyama.
Il a été édifié à l’origine sur l’injonction de l’empereur Go-Shirakawa, en 1164, par le chef du clan Taira, Taira no Kiyomori, devenu tout puissant à la cour impériale.
L’appellation est tirée des trente-trois (sanjusan) travées entre les piliers (ken). Ce qui en fait un temple long et étroit orienté nord-sud, et aussi, avec ses 125 mètres, la plus longue structure de bois au monde.
La statue principale en occupe le centre, flanquée, à sa gauche comme à sa droite, de dix rangées de statues dorées de « Kannon aux mille bras », déesse de la miséricorde. Les rangées sont disposées sur 3 étages, à raison de cent statues par étage, cinquante à gauche et cinquante à droite. Soit un total de mille et une statues, spectacle bien fait pour impressionner n’importe quel visiteur.



Ces mille statues datent de l'époque Kamakura (1185-1333)

Cette sculpture serait l'oeuvre de Tankei vers 1251-1254.

La porte extérieure, avec son vermillon cher au Bouddhistes

Fushimi Inari

Le Grand Sanctuaire de Fushimi Inari est situé au sud de Kyôto, sur la ligne "Nara",à une dizaine de kilomètres du centre et à deux stations par l'omnibus.

Le sanctuaire de Fushimi Inari est dédié aux dieux du riz et du saké, et plus généralement aux récoltes et à la prospérité. Son symbole, le renard Inari, est le messager du dieu dont le rôle était de veiller sur les récoltes, et qui est aujourd'hui responsable d'assurer le succès dans les affaires.

Fushimi Inari est plus qu'un simple sanctuaire shintô. Il s'agit d'un véritable complexe, gardé de tous côtés par des renards de pierre. Ceux-ci portent dans leur gueule une clé qui serait celle du cellier à riz.

En outre, les quelques sanctuaires qui constituent ce complexe sont reliés par des chemins pratiquement couvert de torii.
Des centaines de torii peints en rouge vif se succèdent sur plusieurs kilomètres À l'arrière de chaque torii est gravé le nom de son donateur (dont la plupart sont des entreprises, ce qui n'est pas étonnant quand on pense au prix qu'un seul de ces torii peut coûter...).
Ce sanctuaire apparaît dans le film Mémoires d'une geisha, sorti en 2005.


Comment choisir entre ces deux voies?
(mais elles vont au même sanctuaire...)

Voir le début de Kyoto


retour à la page d'accueil voyage au Japon . . . . . . . . . . Recherchez sur ce site . . . . D'autres vues dans la galerie de photos

Venez déposer librement vos réactions, vos questions ou vos remarques : me joindre