Bamako

Bamako est la capitale du Mali, et le centre administratif du pays. C'est un important port fluvial sur le Niger et un centre commercial pour toute la région.

La population, en rapide croissance dépasse un million d'habitants en 2006 contre 100 000 en 1960.
Cet accroissement incontrôlé entraîne des difficultés importantes en terme de circulation, d’hygiène (accès à l’eau potable, assainissement), pollution

Situé sur les rives du fleuve Niger, appelé Djoliba (« le fleuve du sang »), Bamako est situé dans une cuvette entouré de collines.
Deux ponts relient les deux rives : le pont des martyrs (baptisé en mémoire des manifestants tués en mars 1991 par le régime de Moussa Traoré) et le pont du roi Fahd d'Arabie Saoudite, qui l'a financé.
Une chaussée submersible est praticable en dehors de la saison des pluies.

Histoire

Le site de Bamako a été occupé dés la préhistoire comme l’ont relevé les fouilles archéologiques de Magnambougou.
Bamako, originellement Bammâko (« marigot du caïman » en bambara) a été fondé à la fin XVI e siècle par les Niaré, qui étaient des Bambara.
Niaréla, le quartier des Niaré, est le plus ancien quartier de Bamako.

À la fin du XIX e siècle, Bamako est un gros village fortifié de 600 habitants.
Le 1er février 1883, les Français, avec Borgnis-Desbordes entrent à Bamako.
En 1895, elle devient chef-lieu de cercle avant de devenir capitale du Haut Sénégal-Niger le 17 octobre 1899 puis du Soudan français en 1920.

Entre 1903 et 1907 est construit le palais de Koulouba, palais du gouverneur puis siège de la présidence de la République à partir de l’indépendance en 1960.

En 1904, la ligne de chemin de fer du Dakar-Niger est inaugurée. En 1905, débute la construction de l’Hôpital du point G sur une colline qui domine la ville. En 1927 est construite la cathédrale.

En 1947 un premier pont sur le Niger est érigé. La grande mosquée de Bamako est construite en 1948. Le 18 novembre 1955, Bamako devient une commune de plein exercice, son maire, Modibo Keïta, est élu pour la première fois un an plus tard. Le 22 septembre 1960, l’indépendance du Mali est proclamée et Bamako devient la capitale de la nouvelle république.


Les encombrements du matin pour entrer dans Bamako


Devant l'Assemblée Nationale, la Mercédés, symbole de réussite.


La nouvelle Mosquée, près du Quartier Rose des artisans


Bamako vu du pont du roi Fahd d'Arabie Saoudite


Bamako vu du point G


Monument aux Martyrs de 1991

Les Forgerons

La caste des Forgerons occupe un vaste espace au pied de la colline. Le recyclage des ferrailles se fait au milieu d'une poussière envahissante et avec des conditions de travail très précaires. Le fer et l'aluminium sont travaillés à froid. De petites forges complètent le travail du fer.


Liens: source partielle du texte Wikipédia (sous GFDL)

Voir la Galerie de photos sur le Mali

Pour me joindre

'231031102588','adrar','adrar'); //--> Retour au sommaire Mali

Membre de Click-FR®, Réseau francophone Paie-Par-Click

Pour rechercher sur ce site
Entrez votre demande
et cliquez sur le bouton