Gora, Hakone, Lac Ashi

A 80km au sud-ouest de Tokyo s'étend une région touristique très bien équipée en trains de montagne, bus, funiculaires, téléphériques et même bateaux sur le lac Ashi.
Ces montagnes sont les restes effondrés, il y a plus de 30 siècles, d'un immense volcan qui garde une activité résiduelle. Les fumerolles, vapeurs de H²S et les sources chaudes en témoignent. Les sources chaudes alimentent directement les "onzen", bains chauds situés à l'intérieur des hôtels.

Sur le Lac Ashi circulent pour les touristes des bateaux-répliques d'anciens très kitchs. L'attraction favorite est de voir le Fuji-san à travers deux montagnes depuis le milieu du lac. Mais le plus sûr moyen de voir le Fuji est de monter en haut d'un des sommets proches : le mont Kami 1438m, qui se fait en deux heures par un sentier bien balisé depuis la station Gora-Souzon ou bien le mont Komadatake 1357m, accessible par un téléphérique.

L'activité volcanique la plus spectaculaire se voit à Ôwakudani, " La grande vallée des eaux bouillonnantes", au bout du premier tronçon du téléphérique qui relie Gora au Lac Ashi.
Les fumerolles et les sources bouillantes occupent tout un pan de montagne que les Japonais essayent de stabiliser pour exploiter le soufre et les eaux chaudes.


L'attraction la plus populaire est la dégustation des "kouroï tamago", les œufs noirs. C'est par douze douzaines que des œufs blancs comme neige sont plongés dans les eaux bouillonnantes pour ressortir au bout de dix minutes cuits et noirs.
Ces œufs se vendent souvent par trois par personne. Selon la tradition, leur consommation accroît l’espérance de vie : en manger un apporterait 7 ans de vie en plus et en manger deux et demi apporterait 17 ans et demi, mais manger le 3e œuf en entier annulerait ces effets.


Aménagement de la montagne

Fumerolles à Ôwakudani


Le mont Komadatake 1357m,
pris depuis le mont Kami


Fuji-san depuis Konson


Des douzaines de "tamago", encore blancs
et bientôt cuits et noirs


Le mont Komadatake
vu depuis le Lac Ashi
et le bateau kitch


La plaine d'Hakone avec le Fuji-san depuis le mont Kami

Voir la fiche pour l'ascension du Fuji-san


.

Un téléphérique d'un autre âge
Différents moyens de transport


Au sud du lac Ashi, entre Hakone et Moto-Hakone se trouve une ancienne route pavée et bordée de splendides cèdres:
Cette route appartenait à la route stratégique Kyoto - Edo ( Tokyo), la célèbre Tokaï-do.



L'allée des cèdres

Ôshima (Izu no Ôshima)

Ôshima est la plus grande des neuf îles habitées (parmi une centaine) situées au sud de Tokyo, en face de la péninsule d'Izu. Ces îles forment l'Archipel d'Izu
( NB: Ôshima signifiant "la grande île", il y en a d'autres au Japon, ne pas confondre!).
Elle est à un peu plus d'une heure de bateau rapide depuis Atami. Au centre, le volcan, qui est à l'origine de la formation de cette île, est encore en activité, et on peut voir fumer le cratère. Les deux dernières éruptions importantes se sont produites en 1951 et 1986.


Le cratère central

Les traces des coulées de 1986 sont encore bien visibles et peuvent se traverser. Le costume traditionnel des habitantes de l'île est à damier noir et blanc avec des parements rouges.
La présence d'un climat clément et de sols acides permet la culture de magnifiques camélias, azalées et aussi d'agrumes.


Une coulèe de 1986



Un oranger

Tenue traditionnelle de l'île ( chercher l'erreur )


Azalèes

retour à la page d'accueil voyage au Japon